AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Exemple de présentation "parfaite"

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Exemple de présentation "parfaite"   Dim 1 Avr - 16:48

Sakuro Coltheart a écrit:
Nom :
Coltheart

Prénom :
Sakuro, Tae Hyun

Surnom :
Aucun (pour le moment)

Âge :
15 ans, né le 18 Octobre 1991

Sexe :
Masculin

Groupe Sanguin:
B

Votre histoire :
Sakuro est le fils ainé d'une famille de quatre personne comportant son père Ryan qui est américain, sa mère Yi Hyun qui est japonaise d'origine sud-coréenne, et sa petite soeur Setsura qui a deux ans de moins que Sakuro. Les origines de Sakuro font qu'il parle très bien anglais et coréen avec aussi quelques notions en chinois (les coréens ont tendance à vouloir apprendre le chinois). Ryan et Yi Hyun sont deux génies de l'informatique et de l'électronique travaillant tous deux dans la même société de software située à Tokyo.
Sakuro eut une enfance assez ordinaire et agréable aggrémentée d'une scolarité excellente lui ayant permis très tôt de sauter une classe. La famille n'avait jamais eu de problème grave, les parents aucune grosse dispute et les enfants très attachés l'un à l'autre. Bref une vie calme et paisible...
Jusqu'au jour où Sakuro et Setsura jouaient à la balle dans le petit parc du coin. La balle leur échappa, sortit du parc et alla rouler sur la route. Setsura courut après et la rattrapa au milieu de la route, au moment même ou un camion arrivait. Tout se déroula alors très vite. Sakuro accourut, poussa Setsura hors de la route avant d'être lui-même percuté par le camion...
A l'hôpital, les médecins n'avaient pas beaucoup d'espoir, bien qu'ils faisaient tout leur possible. L'étât de Sakuro était critique: un grand traumatisme crânien ainsi que de multiples fractures. Pourtant il survécut et n'eut miraculeusement aucune séquelle permanente... enfin presque. Son cerveau ne recevait plus d'information transmises par ses yeux. Ceux-ci n'avaient aucun problème en soi, ils n'avaient aucun dommage et à part un regard vide, personne en regardant ses yeux ne pourrait deviner qu'il y ait quelque problème que ce soit.
Au début complètement effrayé, ayant perdu tous ses repères, Sakuro se reprit progressivement. Il fut scolarisé à l'école pour non-voyant de Tokyo où il apprit à vivre sans l'usage de ses yeux. C'est durant cette période qu'il découvrit que la perte de vue avait amplifié la perception de ses autres sens, notament l'ouïe et le toucher et qu'il était doté d'une bonne mémoire auditive et tactile. Grâce à cela, il progressa très vite et put suivre une scolarité normale. Il est maintenant en deuxième année de lycée.
Sakuro se décrouvrit une grande passion pour la musique, en particulier pour le piano. Très tôt il commença à prendre des cours de piano et montra un très grand talent dans ce domaine. Depuis, il peut difficilement passer une journée sans jouer ne serait-ce que quelques notes.
Cet accident le rapprocha encore davantage de sa famille. Ses parents s'arrangeaient pour être bien plus souvent à la maison. Ils avaient même mis au point un ordinateur et des logiciels spécialement adaptés à Sakuro pour qu'il puisse travailler et même aller sur internet comme tout le monde. Quant à sa soeur, elle restait constament à ses cotés, veillant sur lui en permanence et l'asistant dans ses nouvelles habitudes. Mais bien que Sakuro soit tout à fait reconnaissant envers sa famille pour leur bonne volonté, il commençait à étouffer à force d'être materné ainsi.
Il décida alors de quitter le cocon familial et commencer à mener une vie indépendante. Une amie de la famille lui parla alors d'une pension située dans la préfecture de Kanagawa: la pension Hinata...

Description physique :
Sakuro est un jeune homme de taille moyenne et plutôt svelte, mesurant 1m68 pour kg. Ses cheveux sont bruns assez clair et lui arrivent au niveau du cou. N'ayant plus l'usage de ses yeux, il les garde le plus souvent fermés. Mais ceux qui ont la chance pourront voir deux yeux d'un gris argenté du plus bel effet, mais au regard complètement vide. Ses traits sont très fins et son teint plutôt pâle. Il a des mains délicates et très sensibles capables de détecter la moindre bosse ou varation sur n'importe quelle surface. Habituellement lorsqu'il n'est pas en uniforme de lycéen, il s'habille en chemise et pantalon, parfois avec un pull sans manches. Il ne va jamais nulle part sans sa canne blanche.
Il a une voix plutôt belle mais surtout très puissante. Cependant, ses paroles deviennent parfois extrêmement calme, comme un murmure. Pas comme lorsqu'on chuchoote avec quelqu'un pour raconter des ragots, mais plutôt quelque chose d'éthéré.

Description psychique :
D'une manière générale, Sakuro est quelqu'un d'assez amical et respectueux envers les autres. Il apparait souvent souriant et de bonne humeur. Lorsqu'il parle, il aime bien de temps en temps changer de langue, passant du japonais (sans rien avec un tiret devant), au coréen (entre ~...~), au chinois (entre ¤...¤) et à l'anglais (j'écrirai véritablement en anglais avec une traduction à coté). Bien entendu, il sait parfaitement lire et écrire en braille (entre °°...°°).
Mais le langage qu'il aime par-dessus tout est celui du piano et de la musique en général. Ce qu'il ne peut ou ne veut pas exprimer avec des mots, il le fait avec les notes de musique. Il ne peut pas passer une journée sans jouer un peu de piano.
Il apprécie lorsque les gens veulent l'aider. Seulement il aime aussi faire les choses par soi-même et se débrouiller lui-même. Il ne tient pas à se faire materner et veut pouvoir être traité comme une personne ordinaire.
Sakuro à une série de petites habitudes qui lui sont très importantes. Faire le tour de l'endroit où il vit, ses environs et tout ce qu'il y a entre chez lui et les lieux où il se rend afin de bien repérer chaque lieu, chaque recoin. Etiqueter avec du braille tout ce qu'il ne peut pas identifier au toucher. Remettre chaque chose à sa place initiale chaque fois qu'il a fini de s'en servir. Mettre chaque élément d'un repas à un endroit précis de la table....

But dans la vie:
A court terme: être admis au Tokyo Geijutsu Daigaku, l'Ecole Nationale des Beaux Arts et de la Musique de Tokyo, plus courament appelé Geidai (à ne pas confondre avec Todai).
A long terme: Devenir un pianiste renommé.

Seiyuu:
KangTa

Comment avez vous connu ce forum ?(hors jeu) :
Je m'étais inscrit sur ce forum pendant les grandes vacances mais j'ai dû arrêter par manque de temps libre. Je jouais le rôle d'un autre personnage. A vous de deviner lequel, je ne donnerai aucun indice.

Remarque:
Si des personnes parmi vous se sentent offensés ou blessés par le fait que je joue le rôle d'un non-voyant, je m'en excuse d'avance, ce n'était pas mon intention. Pour être honnête, j'ai toujours été fasciné par les non-voyants et j'essaie d'imaginer ce que l'on peut ressentir en étant à leur place. Et je voulais essayer de le rendre dans un RP.
Revenir en haut Aller en bas
Sakuro Coltheart
Professeur de littérature à Todai
Co-Administrateur
Professeur de littérature à Todai  Co-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 27
Sexe : Mâle
Date d'inscription : 30/03/2007

Feuille de personnage
Age du personnage: 15
Métier: Professeur à Todaï

MessageSujet: Re: Exemple de présentation "parfaite"   Mar 17 Juil - 8:21

Encore mieux:

Marie-Lune Marchand a écrit:
Nom : Nitta Ii Waka Sakomoto Fugeta Date... Je déteste mes parents qui voulait que leur deux noms soit dans mon batistère... Seulement Nitta suffit mes chers...

Prénom :Maya Nori Iku Masako Otson Rika Sei Tomi Suzue Yuke Yai Ise... Certains enseignants s'entêtent toujours à m'appeller par mon nom complet. Je ne l'ai ai jamais compris... Appellez Moi seulement Ise ou Maya...

Surnom : Avec un nom comme ca vous pensez vraiment que j'ai une face à surnom... ?!?!? JAMAIS!!!!!!!!

Âge : J'ai dix-sept ans et je marche vers mes dix-huit...

Sexe : Sans contredit possible, je suis une femme... Une vraie de vraie femmes japonnaise...

Orientation sexuelle : Bisexuelle à forte tendance homosexuelle...

Groupe sanguin : Receveuse universelle AB-

Votre histoire : Je suis née au Japon. Je suis née dans un village en bordure d’une mer trop belle et propre pour être réelle. Un village de pêcheur unique en son genre. Avec la belle plage de gros galet sur le terrain ou j’habitais. À deux pas de la grande bâtisse ou j’habitais, un immense port qui était le centre de la ville. Une centaine de bateau aux couleurs rougeoyantes occupaient toujours une place de choix sur le ciel bleu et la mer bleuit par la température ambiante. C’est dans un décor champêtre que ma mère mis au monde sa seule héritière. Les cerisiers étaient en fleur, le ciel était dégagé et je naquis. Mon père était le président d’une compagnie d’informatique et ma mère était un ingénieur civil. Je fis mes premiers pas sur la plage de galet entourée de ma famille. Je reçu une éducation hors du commun, voir même unique pour la jeune japonaise que j’étais. Dès mon plus jeune age, je suivis à en perdre la tête, des cours de mathématique, de calligraphie, d’Histoire du Japon, de Japonais. La d’où je viens, il faut toujours être dans les meilleurs si on veux travaillé. On prend la crème de la crème uniquement. Il est si important de performer que le taux de suicide est si élevé chez les lycéens qui reçoivent leur résultats d’acceptation des université que les soins de santé d’urgence sont en état d’alerte quand ces fameux résultant rentrent dans leur maison laissant derrière eux des morts. Je me pliais à tous les ordres. Sans objection. J’étais sage. J’étais gentille. J’entre à l’école. Le Primaire. J’en sais déjà beaucoup plus que ce que je ne veux le montrer. Je suis l’enfant que mes parents m’ont dit d’être. Je fais ce que l’on me fit. Je remets toujours mes travaux à l’heure. Je n’oublie jamais de faire quelque chose. J’atteins une stabilité et une place importante dans mon école. Mais avec le temps, j’ai appris qu’à chaque fois que tu es en position de force. Quelque chose doit chambouler ta vie et t’oublier à tout recommencer. La compagnie de mon père fait faillite. Tout est saisit. Du jour au lendemain, nous n’avons plus rien. Plus d’importance. Plus de grand projet. Plus de grand rêve. J’ai 7 ans et seulement mes parents. À l’age ou toute les japonaises de mon coin rêvent de devenir geisha, moi, je veux seulement avoir un toit pour vivre et que tout redevienne comme avant. Du Jour au lendemain, je me retrouve catapulté à la ville. La petite fille de la campagne arrive à Tokyo. Je réaliser que le monde que je connaissais est très voir même trop différent de celui de la vraie vie japonaise. J’ai 7 ans et tous mes rêves d’enfant ce sont envolés devant la dureté de la vie et celle de la ville. Pendant un an, mon père poursuit ses études. Il devient ingénieur en informatique et entre dans une grande firme d’informatique mondialement reconnue. Ses nombreuses années d’expériences et son passé de président lui donne une grande fiabilité. Beaucoup de firmes tentèrent de l’apprivoiser mais aucun n’avait la force de l’allécher assez. Même si les temps était plus dur pour nous, que pour les autres japonais, je n’avait jamais vu couple aussi heureux et différent que mes parents. Ma mère, c’était cette femme effacée qui ne disait jamais à mon père ses idées. Je lui ressemblais beaucoup. Trop d’eau… comme moi. Ma mère est toujours cette femme qui pense beaucoup trop avant d’agir mais qui laisse aussi le temps suivre son cours. Ma mère sera toujours l’exemple de soumission face à son époux de la femme japonaise. Mais bien au-delà de ça, ma mère savait placer ses limites. Mon père, lui, était son opposée dans tout les sens. C’était cet homme bel et bien vivant qui hurlait toujours sa joie, sa peine et sa rage. Le feu, Voila ce qu’il est. Mon père est toujours cet homme impulsif qui agit et réfléchit après avoir fait les gaffes. Lui, il sera toujours cet exemple de la liberté de l’homme. Mais bien au-delà de tout ses considérations pratiques. Mon père aimait ma mère comme personne ne pouvait aimer. Et mes parents sont toujours ce couple fou qui résiste aux intempérie peux importe leur nature. Pendant plus d’un an, nous ne vécûmes jamais plus de deux mois dans le même appart et dans le même quartier. J’eus mes neuf printemps. Neuf printemps qui ont tout changer. Mon père rentra chez moi avec comme cadeau d’anniversaire des billets d’avion. Il avait été promut. Nous quitterions le Japon. Depuis que j’avais mes 5 ans, mes parents rêvaient de quitter le Japon à destination des Etats-Unis d’Amérique. Ils ne voulaient pas que comme ses quelques 24,1 pour 100 000 habitants qui se suicide chaque année au Japon. Je venais d’avoir mes 9 ans et j’allais à nouveau être toute déboussolée. L’avion se pose à Los Angels. Je ne me sens pas à ma place. Je colle la jupe de ma mère. On parle dans une langue que je ne comprends pas. Langue que j’apprendrais à parler plus tard. Je n’ai pas le temps. Je dois découvrir et explorer toute cette différence de culture entre ma nouvelle terre d’adoption et mon Japon natale. On me parle en Espagnol et en Anglais… Mais moi, je colle dans les jupes de ma mère… comme une chewing-gum sous une semelle en plein été indien. Après une longue période de vacances commence la dure adaptation. J’ai 9 ans et je n’ai jamais rien parler d’autre que le Japonais. Je suis dans un coin reculer de la Californie ou les hispanophone dominent. La première langue que j’apprends est donc l’espagnol. Le travail est ardu. Mais après un an de travail acharné, moi et mes parents nous débrouillons assez bien pour réussir à se faire comprendre avec difficulté. Au bout de deux ans, plus le travail progresse, plus la langue est mienne. Je n’ai jamais oublié ma terre et ma langue. Mais je m’intègre. Viens 12 ans. Les boutons, les règles, les sautes d’humeur et pour moi une découverte bouleversante. À 12 ans, envers et contre tous, je me découvre une bisexualité. Très mal toléré par mes parents, je décide de vivre ça en silence. Me voyant se refermer
sur moi-même, Mes parents me forcent à fréquenter des psy. Mais c’est à l’école que la solution se trouvera. Elle sera une enseignante. Une stagiaire de 5 ans mon aînée. Homosexuelle avouée, elle sera ma première copine sérieuse en dépit du fait que l’on ne peux se fréquenter. On se quittera après 3 semaines. Je change du tac au tac. L’adolescente bien rangée devient une fêtarde débridée. Je ne manque jamais rien, aucune fête. Je ne mange presque plus. Mon père me trouve grosse et j’approuve son choix. Je suis énorme. Mais j’ai 14 ans quand je rentre à l’hôpital psychiatrique pour une anorexie mêlée d’une boulimie tant puissante qu’elle m’a mener au seuil de la mort. Lentement mais sûrement, je reprends confiance en moi. Je réussis à me convaincre que je suis belle. Dans les fêtes, je ne touche pas à l’alcool ni à la drogue. Mais, aux mecs et aux meufs ouais… je n’hésite pas. J’ai besoin de cet amour que mes parents me refusent. Ils vivent sur leur nuage. J’étudie. Mes notes sont toujours aussi bonnes. Mais je m’éloigne de mes parents. Nous sommes des continents à la dérive. J’ai 16 ans. Je fais du théâtre, Je suis une Artiste. Une vraie artiste. Une comédienne Bisexuelle qui vit pleinement avec. Mes parents ne le savent pas. Et je la rencontre. Elle a 19 ans et elle est la seule dans sa catégorie. Nous sommes à la même école. Deux lycéennes amoureuses folles l’une de l’autre. Ca à pris du temps se l’avouer. Nous sortons ensemble depuis plus de 10 mois. Mais cette liaison est la chose la plus top secrète du monde entier. Je ne l’ai trompé qu’une fois avec un mec. Le temps d’une soirée, j’ai mis le condom. Mais j’ai jouer de malchance et ce dernier à briser. Je suis enceinte assise entre deux chaise. Le dire à mes parents qui me sacre dehors, Le dire à ma blonde qui me quitte ou ne rien faire. Je me suis finalement décidée et je lui ai dit devant sa colère j'ai fuit... j'attérit donc à la pension Hinata. La tête et le coeur plein de doute et le ventre avec un enfant vieux de quatre mois et demi...

Description physique :Ma peau de la même couleur que celle de tous les asiatiques. Mes yeux d’un marron clair rappellent à la mémoire de ma famille les troncs des gros cerisiers en fleur dans notre ancienne demeure sur le bord de l’eau au Japon. Ses mêmes yeux sombres sont bridés très légèrement et c’est ce qui selon ma blonde donne tout mon charme. Mes sourcils sont miniatures. Noirs et proportionnés, ils donnent à mon visage une expressivité exubérante. Mon nez est petit et rondelet. Mes joues légèrement rosées de manière naturelle ne sont jamais maquillées. Mes lèvres légèrement rougeoyantes laissent découvrir, quand je souris, des dents blanches. D’une corpulence maigre, malgré ma grossesse de 4 mois et demi, j’ai tout réussit à faire disparaître. Habillée toujours chic, personne ne peux se douter que je suis enceinte de plusieurs semaines. Je suis relativement petite et relativement bien proportionnée. Je n’ai peut-être pas la poitrine de ces femmes hollywoodiennes, mais je me plait bien et je plait bien à ma blonde et c’est tout ce qui m’importe. Mes cheveux sont noirs et pour l’instant, je les porte long… Mais qui sait à quoi ils ressembleront dans quelques semaines ?

Description psychique :Toutes les psychologues que j’ai fréquentées me décrivent comme une adolescente bien ancrée dans ma terre d’adoption, les États-Unis. Quand je suis née dans une petite ville japonaise, on a clamé haut et fort cette forte dominance de l’eau qui fait en sorte que les autres éléments en son presque exempt. Tout comme l’eau, je suis calme et douce. Tout comme elle, je passe partout les chemins possibles pour atteindre mon but. Femme réfléchie, rien ne m’arrête. Je dissimule mon intelligence sous le théâtre et l’écriture. J’ose rarement dire à haute voix ce que je pense tout haut. Depuis que j’ai réalisé comment il faut bon d’aimer en étant soumise, je préfère suivre les ordres des autres plutôt que de me fier à mon instinct. Décrite par plusieurs comme une femme excentrique et solitaire, je suis une passionnée qui ne veut pas avoir de limite. On me décrit souvent comme une adolescente à risque pour l’anorexie et pour la boulimie. Mais jamais ses personnes n’auront raison de mon caractère… Je suis décidée et têtue. Fêtarde et populaire dans la troupe de théâtre, je suis réputée pour être fidèle en couple. Mais que se cache-t-il sous ses apparences? Les apparences peuvent-elles être trompeuses?

Comment avez vous connu ce forum ?:J'était une ancienne membre...

_________________
I haven't touch it, I haven't seen it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimiko-chan
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 1
Age : 26
Sexe : féminin
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: presentation de mutsumi !   Ven 12 Sep - 19:53

nom : Otohime
prénom : mutsumi
age : 20 ans

histoire: Tout comme Naru et Keitarō, elle est candidate au concours d'entré de Tōdai . C'est après leurs échecs en 1999 qu'ils se rencontreront sur un bateau pour Okinawa .

physique : De constitution plutôt fragile, elle meurt assez souvent dans le manga , son âme s'échappant alors dans un halo de lumière. De long cheveux brun et bouclé , tres jolie , poitrine avantageuse qui n passe aps innaperçu au yeux de keitaro .

moral : Elle est particulièrement gentille, mais maladroite, tête en l'air et faisant souvent des syncopes. Elle a huit frères et sœurs et ressemble trait pour trait à sa mère.Très excentrique, elle est généralement complètement déphasée de la réalité : elle utilise le hasard pour répondre aux QCMs, oublie de noter son nom sur les feuille d'examens, elle a un goût obsessionnel pour les pastèques, elle parle aux tortues .

ps : Elle est surnommé parfois Miss Bisous ou Mademoiselle Tortue .

comment conniassez vous ce forum ?

je le connait juste car je chercher un forum sur love hina l'un de mes mangas préféré ! bref je suis contente d'etre sur ce forum !

j'aime beaucoupo love hina alors je suis contente voilà !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichiga-san
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 3
Age : 25
Sexe : Femme
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Bonjour   Lun 6 Avr - 18:07

nom : Matanime
prénom : Ichiga-san
age : 16 ans

histoire: C'est parents habitaient près de la pension hinata et un jour c'est le père mourra d'un accident ,et un peu plus tard ca mere mourra d'un cancer,et elle décida de s'installé dans la Pension Hinata

physique :Ichiga-San a les yeux de couleur Marron,les cheveux Brun et cour avec une frange . Une poitrine assez bien modelé ,sont look rockeuse fait des ravages.

moral : Un moral d'acier,une personne qui m'aime rendre service ,elle sait parlé au chien .

ps :On l'appelle la casseuse d'instrument et la rockeuse.

comment conniassez vous ce forum ?
Par simple hasard , Love Hina et un de manga ,c'est pour sa que vient sur le forum.



Love Hina est un manga très marrant que j'apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exemple de présentation "parfaite"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exemple de présentation "parfaite"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de "Fleya"
» Présentation "Sromos"
» Eric Brown confirme le modèle "abonnement"
» Fiche de présentation de Jonathan "Jack" O'Neill
» Présentation: Bobalogragoolair dit "Bob l'éponge" [Léandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Pension Hinata :: Le forum :: Vos présentations-
Sauter vers: